Infos et Devis: 01.46.08.83.70 contact

Pourquoi choisir la sauvegarde externe ?

sauvegarde externe

L’entrée en application du RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données), le 25 mai dernier, a eu le mérite de remettre la question de la protection des données au centre des discussions dans la sphère privée, avec ses répercussions sur les réseaux sociaux, comme dans les entreprises qui gèrent et stockent de plus en plus d’informations.

On peut remarquer que plus la protection juridique des données stratégiques se renforce, plus les entreprises sont amenées à mettre en place des systèmes de sauvegarde, tant matériels que logistiques, de plus en plus avancés.

L’entrée en vigueur du RGPD, la littérature, et les discussions qui ont suivi sont donc une bonne occasion de faire un tour d’horizon des solutions de sauvegarde disponibles.

Les différents modes de sauvegarde des données

Il existe trois types de solutions de sauvegarde informatique. Deux sont internes, c’est-à-dire que les informations restent dans l’entreprise, la troisième, elle, est une solution de sauvegarde externe.

La sauvegarde physique ou locale

Elle consiste à sauvegarder les données régulièrement sur un ordinateur et sur un support amovible (clé USB, disque dur externe, etc.). Cette option convient aux petites structures avec peu de postes de travail, ainsi qu’aux collaborateurs mobiles.

La sauvegarde en réseau

Ici, un serveur interne est dédié à la sauvegarde quotidienne des données de l’entreprise. Cette solution est économique en termes de matériel, mais peut nécessiter des compétences techniques pour la restauration des données.

L’avantage de ces deux premières solutions est aussi leur plus gros défaut : les données restent dans l’entreprise et, si cette dernière brûle, elles brûlent !

L’externalisation

La sauvegarde externe des données s’effectue via internet. Les informations sont stockées sur des serveurs externes sécurisés.

Les avantages de cette solution sont la capacité quasi infinie de stockage des informations, et le fait que les données sont sauvegardées sur des serveurs, eux-mêmes sécurisés.

Son inconvénient majeur réside en sa connexion obligatoire à internet. Sans elle, pas de sauvegarde.

Sauvegarde des données en ligne ou en local ?

Ce débat est un peu à l’image de la querelle des anciens et des modernes au XVIIe siècle. Penser que la sauvegarde locale serait à la tradition ce que la sauvegarde externe des données serait à la modernité, réduirait à peu de chose les enjeux que les entreprises affrontent en matière de préservation des informations.

Les enjeux

Les risques de pertes ou d’altérations des données sont nombreux. Le crash du système ou du disque dur, l’erreur ou la mauvaise manipulation, l’absence ou l’oubli de sauvegarde, les virus, les malwares, le hacking et autres formes de piratage informatique, etc. obligent à la mise en place d’un plan de sauvegarde des données adapté aux types d’informations conservées par l’entreprise et à leur sensibilité.

Les limites des deux modes de sauvegarde

Chaque mode de sauvegarde a ses avantages et ses inconvénients, ses qualités et ses défauts. On peut quand même s’accorder sur le fait que l’utilisation de moyens de sauvegarde en interne en complément d’une sauvegarde externe des données est rassurante. Il est aussi bon de rappeler que certaines informations ne peuvent pas, d’un point de vue juridique, être conservées sur des systèmes basés à l’étranger.

sauvegarde-externeLa sauvegarde externe en ligne

Généralités

Avec l’avènement du Cloud, le backup online ou sauvegarde en ligne tend à se généraliser. Il permet de sauvegarder, via internet et grâce à un logiciel de sauvegarde dédié, les données sur des systèmes externalisés qui assurent la sécurité et la confidentialité des informations. Le fait de pouvoir en tant que particulier faire de même avec ses données personnelles (fichiers, photos, etc.) sur l’espace de stockage mis à disposition par son fournisseur d’accès à internet est, sans doute et pour beaucoup, dans la généralisation de cette pratique dans les entreprises.

La solution NeoBe

La solution du groupe DroupCloud, Neobe Backup, illustre parfaitement les possibilités de sauvegarde externe disponibles aujourd’hui pour les entreprises. Autour de son logiciel de gestion de backup NeoBe+ s’organise un ensemble de fonctionnalités et d’options permettant un paramétrage au plus près des exigences des professionnels.

Le pack comprend :

  • Le logiciel NeoBe+ pour paramétrer et gérer les sauvegardes automatiques ou manuelles, différentielles ou différentielles incrémentales, les versions des sauvegardes, la synchronisation, la sauvegarde des fichiers en cours, etc. ;
  • Un espace de stockage en RAID 5/6 dupliqué dans deux centres en France et accessible 24h/24 en ligne ;
    Le cryptage des données ;
  • La gestion des sauvegardes locales ;
  • L’assistance technique illimitée et gratuite ;
  • La restauration totale ou partielle des données ;
  • La garantie contractuelle de restitution des données sauvegardées ;
  • Une restauration (en option) des données sur support (disque dur, clé USB par exemple) est possible.

Les versions compatibles avec Windows, Mac et Linux de NeoBe+ permettent la sauvegarde de tous les ordinateurs et serveurs de l’entreprise.

Les entreprises sont confrontées à un énorme challenge : trouver le moyen infaillible de protéger et conserver leurs données. Ne pas le faire, c’est prendre le risque de perdre toutes ou partie de celles-ci, et donc potentiellement de devoir fermer l’entreprise.

Heureusement, aujourd’hui, des solutions adaptées à chaque entreprise existent. Les sauvegardes externes en ligne offrent à la fois des niveaux de sécurité très élevés pour des coûts d’investissement très inférieurs à ceux consacrés auparavant à la sauvegarde des données.

Le législateur, lui, va continuer à s’intéresser à la protection des données et les entreprises seront donc amenées à renforcer encore plus leurs politiques de conservation et de sécurisation des informations. Les systèmes de sauvegarde externe associés au Cloud, avec leurs possibilités de redondance sur d’autres systèmes décentralisés, ne sont, sans doute, que l’ébauche des systèmes de sauvegarde de demain.

sauvegarde-externe